L’application FnacBook sur l’Ipad : entre Kindle store et Ibookstore

2010/12/04 § 1 commentaire

Aussitôt sortie, aussitôt testée : SoBook n’attend pas, Sobook ne dort pas, Sobook toujours là.

J’ai donc rapidement passé en revue « en avant-première preums j’l’ai vue chuis l’premier » l’application FnacBook sur l’iPad, sortie aujourd’hui. Car oui, c’est curieux, personne n’en parle.

En principe, ça me paraît tellement bizarre que j’attends que tout le monde s’y mette, si bien que le test n’a plus aucun intérêt.

J’ai un peu attendu dans la journée…toujours rien. Ce n’est qu’une mise à jour sans intérêt ? Pourtant non. C’est bien écrit sur l’Itunes Store : application sortie le 4 décembre. That’s fucking strange…

Bon, je me dépêche, histoire de griller la priorité à mes petits concurrents (MacPlus, MacGeneration, Le Monde), qui tremblent dans leurs braies à l’idée de se faire voler la vedette par le géant SoBook.

Bonne impression générale

L’application combine une navigation à la Apple avec son Ibookstore et une stratégie 360° à la Amazon (partout, sur tous les supports).

Premier constat : elle n’est pas moche ce qui, pour une application française, est déjà hors norme.

Classement des livres

Le Fnac Store classe les livres en plusieurs catégories (« Classiques gratuits », « Littérature et fiction », « Culture et société », « Maison et Loisirs »).

L’importance du fonds (80 000) oblige un classement par usages/disciplines (Maison, Savoirs, Littérature) et accès facilités (« Coups de coeur », « Meilleurs ventes », « Nouveautés », « eBooks à moins de 3 euros »).

Chaque grande catégorie fait elle-même l’objet d’un découpage. « Savoirs » est par exemple divisé en « Concours, prépa », « Dictionnaire & Langues », « Droit », « Economie », « Informatique », « Scolaire & Parasco », etc.

Ca rappelle donc les rayons de la Fnac-physique et de Fnac.com, sans que l’application ne soit une redirection paresseuse vers le site internet via une interface-application de circonstance, créée pour la forme et pour apparaître sur l’iPad, sans exploitation de son écran.

Zones

L’interface exploite ainsi bien l’écran de l’iPad dans le « FnacStore », avec quatre zones (en mode paysage, donc horizontal) :

  • En haut, une sélection de livres
  • A gauche, les différentes sections
  • Au milieu, les bouquins
  • En bas, la barre de navigation.

A l’utilisation, c’est bien foutu et agréable.

Barre de navigation

La barre de navigation à l’horizontal regroupe 6 boutons : accueil, bibliothèque, My Fnac, Sélection, Fnac Store, Autre.

  • Le premier (« Accueil ») est une interface de visualisation qui rassemble les derniers achats, lectures, bibliothèques et une sélection d’ouvrages de la Fnac.
  • Le second accueil la bibliothèque, avec des possibilités de tris plus étendues que sur l’Ibookstore d’Apple (titres, parutions, évaluations, auteurs, éditeurs) et un navigateur très riche (Derniers lus, derniers téléchargements, derniers achats, à classer, à télécharger, parcours par genres/collections/auteurs/éditeurs). C’est excellent. J’adore notamment « A télécharger » : sur l’Ibookstore, cette absence est super chiante…J’aime en effet pouvoir sauvegarder une recherche et y revenir plus tard quand j’ai du fric. En fait, tout ce qui manquait à l’application d’Apple a été rajouté.
  • Le troisième bouton ineuglisheuh (« My Fnac ») évolue en fonction des achats et des ajouts. Je ne l’ai pas encore testé mais ça me semble être un service de conseils d’achats, fondé sur l’algorithme de la Fnac et une aide de mise en relation.
  • Le quatrième bouton (« Sélection ») est le même que celui d’Apple sur l’Ibookstore. Il faudrait que je voie à l’usage en quoi il diffère vraiment de « My Fnac »

La lecture

Autant les fonctions de tris sont bien faites, autant celles de la lecture sont super pauvres. Vous aurez donc droit à un sommaire (accessible de façon agréable, sans changer de page), une barre de défilement des pages. Pis c’est tout.

Pas d’ajout de notes, pas de soulignements…Pour moi, perso, qui souligne énormément (les notes, à la rigueur, je m’en fous un peu), c’est un très gros manque. Ce point est à travailler en priorité…

Mais c’est peut-être une stratégie pour la Fnac de distinguer les possibilités de son FnacBook, sur lequel il est possible d’annoter, de son application FnacBook. Le but étant sans doute de fidéliser, par le catalogue, et de diriger vers la liseuse. Ou alors, c’est juste une erreur de jeunesse. :)

Il faudra aussi améliorer la qualité catastrophique des photos, hyper pixelisées…

L’acte d’achat et le prix des livres

Tout ressemble à l’application Ibookstore d’Apple, sauf la facilité d’achat. Ah, j’aurais rêvé d’une synchronisation avec mon compte Apple (ou Facebook, ou Twitter, comme ça se fait à peu près partout aujourd’hui : un seul foyer identitaire de reconnaissance pour l’ensemble des plateformes)…J’appuie sur un bouton et basta. Là, il vous faudra un compte…

Heureusement, une fois que c’est fait, les étapes d’achat ont été réduites : ce n’est pas (trop) décourageant. Enfin, jusqu’au moment où vous constatez que les prix sont équivalents à ceux que vous trouvez dans les rayons physiques, à quelques centimes près…

La Fnac le sait bien, qui propose une section d’ebooks à 3 euros (dont le prix est toujours quasi semblable aux prix papier, au passage). Une manière d’éduquer rapidement à la lecture numérique…

Et dans l’ensemble, les gens de la Fnac devraient y arriver.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Advertisements

§ Une réponse à L’application FnacBook sur l’Ipad : entre Kindle store et Ibookstore

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement L’application FnacBook sur l’Ipad : entre Kindle store et Ibookstore à SoBookOnline.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :