Chers lecteurs

2010/12/28 § Poster un commentaire

Lecteur, je ne t’ai pas oublié. Je ne pense même qu’à toi et qu’à ton bonheur. Aussi je prépare une v.2 du site, plus pratique et esthétique…

Pour ça, je dois migrer vers un serveur privé (c’est fait), obtenir un nom de domaine (c’est fait), et comprendre comment tout ça fonctionne (c’est pas fait).

Surtout, j’ai une thèse professionnelle à rendre bientôt pour l’Ina, probablement sur le livre numérique (oui parce que je n’ai toujours pas choisi mon sujet).

Aussi devras-tu te montrer compréhensif et patient, le temps que je revienne en forme. De toute façon, je ne m’inquiète pas trop : tu es en vacances, loin d’internet et de sa rumeur bruyante.

Cher lecteur, je te souhaite donc de bonnes vacances, de bonnes fêtes et une belle année. On se revoit très vite toi et moi.

SoBook

La lampe pour eReader

2010/12/25 § Poster un commentaire

Idée marrante : une petite lampe qui s’accroche à votre eReader, de manière à lire quasiment dans le noir, sans les désagréments de l’écran LCD type iPad (fatigue des yeux) et avec ses avantages (lecture sous la couette ;-) :

 

Quelle ordure ce Père Noël !

2010/12/25 § Poster un commentaire

Wizualiz a encore frappé ! Après Livre VS iPad, une nouvelle illustration pour SoBookOnline sur le thème de Noël :

J’ai bien fait de ne pas commander d’iPad…

Merci à Wizualiz pour son dessin :-)

Quelle ordure ce Père Noël de  Wizualiz.com.

Barnes & Noble lance l’application Nook Kids sur l’Ipad

2010/12/24 § Poster un commentaire

Y’a un mois, le Nook Couleur était annoncé, en même temps que l’application Nook Kids pour les mioches. Voilà, c’est sorti hier, c’est sur l’iPad et c’est pas trop mal foutu…Quand on peut l’utiliser.

Pour l’instant, problème technique : impossible de lire les livres achetés. Déjà que les acheter a été un parcours du combattant…Sur l’appli’, vous devez ouvrir un compte. Bon, normal. Mais ensuite, pour obtenir un bouquin, vous êtes redirigé vers le site internet

L’appli’ en elle-même est belle, crayonnée, facile à utiliser. Deux onglets : « Shop » et « Parents ». Le dernier donne accès à une gestion très simple de la bibliothèque (retirer le livre de l’iPad/le rendre visible dans la librairie).

Le dispositif fait donc une place importante aux parents, chargés d’accompagner leurs enfants; le mode d’utilisation est donné d’emblée.

C’est sans doute ce qui explique l’ouverture de l’application à internet, via le store de Barnes & Noble : les « dangers » liés au grand méchant net sont annulés par la présence des grands.

De la même façon, si l’intéropérabilité est l’argument number one de Barnes & Noble, pour ce qui concerne son catalogue généraliste, elle n’est pas mentionnée ici : le Nook Kids doit rester dans un environnement fermé dont l’accès est régulé par le regard parental.

Reste plus qu’à voir ce que donnent ces livres…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Evobook : le premier eReader roumain

2010/12/23 § Poster un commentaire

Décidément, Sobook est international. Il vous a en effet déniché le premier eReader roumain eInk : l’Evobook de la société Evolio, disponible depuis quelques semaines au prix de 150 euros et rempli d’auteurs roumains (Tzara et Cioran apprécieront).

On ne n’est pas foutu de la gueule des clients, chez Evolio : le lecteur a l’air plutôt complet. Il permet déjà de lire une grande partie des fichiers connus (PDF, ePub, JPG, MP3, etc.). Ensuite, ses fonctions de lecture semblent pas trop mal : possibilité de rechercher, zoomer, sauvegarder une page, lire en horizontal/vertical.

Si 2010 marque dans ce pays l’arrivée (timide) des eBooks, 2011 devrait confirmer son implantation avec un marché de 3 millions d’euros. En 2013, toujours selon Evolio, ce marché s’élèvera à 10 millions d’euros.

Pour une présentation du produit en roumain (les visiteurs de SoBookOnline sont tous bilingues ;-), une vidéo de la maison d’édition Némira qui fournit le catalogue :

Lisez et créez des eBooks enrichis avec XBOOZ

2010/12/23 § Poster un commentaire

L’application XBOOKZ vient tout juste de sortir (22 décembre) sur l’Apple Store. Je l’ai rapidement testée, c’est pas trop mal.

Interface

D’abord, l’interface : c’est du iBookstore, une étagère qui permet de visualiser l’ensemble de ses bouquins. Un navigateur et un moteur permettent de trouver rapidement une référence intégrée à son catalogue. Plutôt simple et efficace.

Le gros bazar

Mais pour l’instant, vous n’en n’aurez pas vraiment besoin : l’offre est trop limitée. Doit même pas y avoir une centaine de titres.

La nature du catalogue est cependant intéressante : c’est un peu le gros bazar, des partitions, des cartes de voeux, des livres classiques, des calendriers, des illustrations et même un piano interactif…

Créer ses bouquins

Le but, je crois, est de montrer comment l’éditeur se positionne, avant même d’enrichir son catalogue : un fourre-tout qu’il reste à alimenter, mais dont les grandes catégories sont fixées.

C’est également une façon de montrer comment doit être utilisée la bibliothèque : le voisinage des photos, vidéos, illustrations, etc. est une invitation à créer soi-même des livres enrichis, et à les partager :

SoBookOnline, le blog qui lit bien :-)

Faudra cependant utiliser un ordi pour aller plus loin. Avec l’iPad, ce que vous pouvez faire reste basique : nom + petite description/mot + photo à envoyer.

La carte, objet de dissémination

Les fonctionnalités de lecture sont aussi très limitées. C’est un sommaire, un marque-pages, la luminosité réglable et une barre de défilement des pages. Pas d’annotation possible, pas de soulignements…Pour la productivité, faudra repasser.

L’intérêt est ailleurs pour l’entreprise qui produit cette appli’ : il s’agit de donner des outils de diffusion, à travers leur dissémination sur le web. Et pour ça, la carte illustrée est un bon moyen.

Elle condense une identité et un discours, les articule dans un objet facile à exporter et rapide à consulter. Ce sont autant d’éléments de circulation et de visibilité pour la marque dont ils sont issus.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Google eBookstore en Australie

2010/12/23 § Poster un commentaire

Le mec de BookBee a eu Mark Tanner au téléphone, le responsable Google en Australie.

Et il a un scoop à nous révéler : la librairie de Google sera lancée (roulement de tambours)…en début d’année prochaine. Ce que tout le monde savait déjà.

L’Australie pourrait cependant être le premier pays à bénéficier des faveurs de la maison mère ou, du moins, être dans le peloton de tête. Je sais pas pourquoi, mais avec tous ces procès avec les éditeurs français, je sens qu’on ne risque pas d’en être. :)

Le responsable revient par ailleurs sur le lancement de Google eBookstore aux U.S.A : ils sont contents, d’autant que l’application a été propulsée number one sur l’Apple Store.

Google Australie est enfin en discussion avec les distributeurs australiens. Apple est aussi sur le coup. Faut dire que le marché commence à émerger là-bas.

 

%d blogueurs aiment cette page :